Reaktored 
:: Down The Reaktor Rabbit HoOoOle
icon gallery

"Tools for breaking up the good mood"

Né au Danemark, OreKore habite en ce moment le Nord-Est des Etats-Unis. Il déclare « être assez âgé pour se rappeler le premier atterrissage sur la Lune et la période de la guerre froide ». 

OreKore propose des synthés aux sons et à l’aspect visuel très personnels. Les sonorités sont souvent mystérieuses et mélancoliques, qui conviennent bien à une utilisation cinématique.

Vous trouverez ci-dessous quelques exemples visuels et sonores de ses créations, mais le mieux est de lire l’interview et télécharger ses ensembles ici :
User Library

:: Porton down -  BIOHAZARD SERIE

"A tool for breaking up the good mood"

Un synthé mal poli, désagréable et aux effets toxiques. Conçu comme un outil de choix pour les bandes sonores de thriller/horreur/suspense. de temps en temps, par une sorte de heureux hasard, il génère aussi des sonorités plus polies.

Porton Down est inspiré et partiellement basé sur l’Aeolotonium d’Adam Hanley pour le bruit FM, les sections de filtre de base, le bruit de post-filtre.

:: kursk - Biohazard serie

"Music for Submarines"

3 canaux de post industriel cinématique. Kursk est inspiré du naufrage du sous-marin nucléaire russe Kursk en 2000, dans la mer de Barents. Kursk est un synthé à 3 moteurs :

  • Engine 1 pour les pads et drones softs
  • Engine 2 pour les drones plus brutaux, distordus, évolutifs
  • Engine 3 pour le sequencer/Arp et les textures rythmiques

Ces trois moteurs de synthèse offrent des paysages sonores denses et des effets sonores industriels bizarres. Certains Snapshots sont mieux utilisés en drones, en jouant juste une ou deux touches dans le registre grave, tandis que d’autres certains fonctionnent très bien en tenant des accords. Tous les Snapshots évoluent dans le temps et des surprises peuvent survenir. 🙂

:: GRUiNARD - Biohazard serie

"Music for Departed Sheep"

Cousin proche au niveau graphique de Porton Down, Gruinard tire son inspiration d'une île écossaise ayant servi de terrain d'expérimentation de guerre bactériologique, en bombardant en 1942 des troupeaux de moutons de spores de la maladie du charbon. Interdite pendant 50 ans, l'île a subi un processus de décontamination (?) et la fin de sa quarantaine été officiellement déclarée en 1990.   

Cette fois-ci, Orekore n'utilise pas de synthèse mais plutôt un moteur à base de samples et de resynthèse. 100 samples de 2 mesures sont proposés, avec de nombreuses possibilités de traitement. Un intéressant système d'enregistrement d'automation des paramètres permet de rendre les sonorités très vivantes, évolutives. Via une nouvelle sample map, il est bien sûr possible d'ajouter ses propres samples, du moment qu'ils sont sont accordés en Do et avec une root key à 60 (enfin si on désire un accordage).

Ne pas oublier de démarrer l'horloge.    

:: MODENA

"Postmodern Organism"

Sale, bruyant, désaccordé, piraté, Modena est un orgue cheap des années 70.

Bref un orgue bien crade, à la distorsion baveuse, qui sonne parfois comme cassé. On aime.

:: Interview

Q
Peux tu te présenter en quelques mots ?
R
Je suis né au Danemark, et habite en ce moment le Nord-Est des Etats-Unis. Je suis assez âgé pour me rappeler le premier atterrissage sur la Lune et la période de la guerre froide.
Q
Est-ce que tu vis de développement audio ?
R
En partie seulement.
Q
Qu’est-ce qui a déclenché ton intérêt pour Reaktor ?
R
Dès le début, il a été clair pour moi que les instruments virtuels avaient le potentiel de fournir des solutions abordables pour les musiciens fauchés qui voulaient s’adonner à la musique électronique. Propellerhead a surfé parmi les premiers sur la vague et quand NI est arrivé, les choses sont devenues vraiment intéressantes.
Q
Depuis quand développes-tu pour Reaktor ?
R
Un de mes amis avait Reaktor 3. Je ne sais pas quelle année c’était….début des années 2000 ? J’ai un peu joué avec ça et j’ai construit quelques ens primitifs, mais je n’avais pas les moyens de m’en procurer un exemplaire à l’époque. En 2017, j’ai acheté Komplete 11 Ultimate mais j’ai hésité à commencer à construire avec Reaktor, sachant de mon expérience précédente à quel point on pouvait plonger profond. Cependant, en janvier 2018, j’ai cédé……. et nous voilà !
Q
Est-ce que tu fais ta musique personnelle avec Reaktor ? 
R
Oui bien sûr !
Q
Peux-tu décrire le workflow que tu utilises pour faire ta musique ?
R
C’est assez minimaliste en fait. Centré autour d’un PC puissant, j’ai une poignée de contrôleurs midi, un Minilogue Korg passant par des effets de rack et une pédale de fuzz occasionnelle. Une Gibson Melody Maker modifiée et un violon électrique bon marché passant à travers un pédalier, une sorte de version personnelle de synthèse modulaire.

Une sélection de microphones et une collection d’objets trouvés et d’instruments bon marché que j’ai ramassés en voyage : un Mbira avec un capteur, passé à travers un Eventide H9 offre des surprises magiques…Moniteurs Yamaha HS8…… quelques générateurs de bruit faits maison…. et un fer à souder.
Q
Au niveau musical ou développement, as tu suivi une école ou un apprentissage particulier ?
R
Mon objectif initial était de devenir chanteur d’opéra, et j’ai réussi les examens de qualification pour l’Académie de musique. Cependant, des événements indépendants de ma volonté m’ont mené à une carrière dans la conception de l’éclairage de scène avec de nombreux groupes expérimentaux et (pré-)industriels. J’utilise beaucoup ma formation classique en théorie de la musique, mais je m’en écarte aussi intentionnellement.
Q
Bon, c’est le moment de gloire. Quels sont les projets personnels dont tu es le plus fier ?
R
Je n’ai en fait posté que 4 projets jusqu’à présent. Je pense qu’il serait prétentieux de revendiquer une quelconque fierté pour l’un d’entre eux.

Je suis très touché par les nombreux téléchargements et les likes, et reconnaissant pour cela. Je viens de terminer mon 5ème projet, Kursk, qui est en quelque sorte un outil de bande sonore d’un film imaginaire. Pendant un certain temps, c’est là où se trouvait mon cœur, mais je soupçonne que je ressentirai la même chose pour les projets futurs. Si ce n’est pas le cas, je ne les téléchargerai pas
Q
Quel est l’ensemble ou l’instrument que tu aimes le plus chez un autre Builder (Blocks) ?
R
Je pense que Scale Snap de Colugo est le Block utilisateur que j’ai le plus implémenté dans mes propres ensembles de Blocks. Maybelogue Sequences de brice beasley est un bijou, mais n’oublions pas le travail exceptionnel de Brett, Michael Hetrick et Sandy Small. Ils ont jeté les bases d’une expérimentation modulaire illimitée, et c’est ce qu’est vraiment le concept des Blocks, n’est-ce pas ?
Q
Quel est l’ensemble ou l’instrument Non Blocks que tu aimes le plus chez un autre Builder ?
R
C’est Umox de Dieter Zobel… J’aime la simplicité et les sons intrigants qu’il délivre en quelques clics sur le bouton Randomize. Sans effort et très musical. Mais je déteste vraiment cette question. Il y a tellement d’ensembles étonnants dans l’UL, et tellement de constructeurs talentueux, que le simple fait d’assembler un top 50 me donnerait des nuits blanches. Bravo à tout le monde !
Q
Est-ce que tu développes plus pour Blocks ou non-Blocks ?
R
Je ne développe pas de Blocks.
Q
Qu’est-ce qui déclenche tes idées de construction ?
R
D’abord la réponse courte : Une vision artistique. Puis la réponse longue : tout ce qui n’est pas technique, un article de Wikipedia sur un événement historique, une peinture, un bruit intéressant généré par une machine d’un chantier de construction, un film, un souvenir d’enfance.

J’essaie de faire de mes Ensembles une expression artistique, et je me concentre sur la musicalité et la conception sonore. Les solutions techniques sont dictées par ce principe.

Le processus implique souvent beaucoup d’essais et d’erreurs. Par exemple « Modèna » s’inspire de la chanson de 1962 « Let’s Dance » de Chris Montez. Je pense qu’il a dû être utilisé dans un documentaire que j’ai regardé récemment et c’est ainsi qu’il a refait surface. Il a déclenché des souvenirs de catalogues Farfisa et des conceptions de radio à transistors bon marché des années 60. J’ai donc essayé de mettre tout cela dans un instrument. L’idée a mijoté un bon moment dans ma tête, et la construire ensuite dans Reaktor a été un peu comme une improvisation de 36 heures. L’interface graphique a pris un peu plus de temps.

Q
La plupart de tes ensembles évoquent des atmosphères mélancoliques, « brisant la bonne humeur ». Un mot à ce sujet ?
R
Au début de ma carrière pro de concepteur lumière, j’ai travaillé avec de nombreux groupes expérimentaux et (pré-)industriels, comme Throbbing Gristle, Einsturtzende Neubauten, Tuxedomoon, Young Gods, pour n’en citer que quelques-uns. Simultanément, j’étais dans une communauté artistique qui a donné naissance à plusieurs « groupes » expérimentaux avec une approche rebelle et dérogatoire de la définition de la musique.

J’utilise cette expérience dans Reaktor. La réaction que j’obtiens le plus à mes projets musicaux en solo est « Wow, ce truc évoque beaucoup d’images. C’est presque comme une bande son pour un film ». J’ai donc créé des outils de conception sonore qui pourraient être utiles pour des paysages sonores post-industriels et peut-être une bande sonore de Science Fiction ou de Thriller. Il y a déjà beaucoup de créateurs talentueux d’outils EDM et Pop, donc si c’est mon créneau, je peux vivre avec ça. Cela dit, bien que j’aie parfois une pensée profonde ou deux, je ne suis pas vraiment du genre emo, et j’aime bien rire.
Q
Utilises-tu d’autre plateformes audio pour le développement ou la musique ?
R
Non, uniquement Reaktor.
Q
Est-ce que tu utilises et projettes-tu de développer pour VCV Rack ?
R
Non, mais je suis les avancées de cette plateforme.
Q
Qu’est-ce que tu aimes le moins dans Reaktor ?
R
La gestion des graphiques dans les Stacked Macros est un peu bancale. Longue histoire…
Q
Qu’est-ce que tu aimes le plus dans Reaktor ?
R
C’est comme demander lequel de mes enfants je préfère. Qu’est-ce qu’il ne faut pas aimer ? ;).
Q
Que souhaiterais-tu ajouter à Reaktor ?
R
Glissé-déposé de Macro. Ce serait une chose énorme s’il était possible de déposer une macro dans une autre. Supposons que vous avez développé un projet existant et que vous réalisez que ce serait une meilleure interface graphique si quelques macros contenant des contrôleurs étaient empilées. Maintenant, vous devez copier/coller, vos IDs changent et vos snapshots existants s’effondrent. Ce serait vraiment cool si au lieu de cela, vous pouviez simplement déposer ces macros existantes dans une pile et garder tous les IDs tels quels.
Q
Que penses-tu du forum Reaktor ?
R
Reaktor ne serait pas Reaktor sans la User Library !
Q
Penses-tu à la possibilité de monétiser ton travail et est-ce qu’à terme, le fait de ne pouvoir le faire pourrait t’éloigner de la User Library ?
R
J’aimerais certainement monétiser mon travail à un moment donné, qui ne le ferait pas ? C’est une décision très délicate pour n’importe quel développeur, je pense. Avec le concept actuel de rémunération des développeurs, c’est une grande chance à saisir.

Il n’y a aucune garantie que quelques milliers de téléchargements gratuits dans l’UL se traduisent par des ventes à une échelle qui couvrirait les frais et le temps passé à fournir un support à la clientèle.

J’aimerais que NI ait une option plus flexible pour les start-ups, comme une sorte d’accord de commission qui éliminerait les frais mais donnerait à NI un pourcentage de chaque vente. Peut-être que NI pourrait même héberger des développeurs, alias le concept Sounds.com. Si je devenais commercial, je conserverais probablement les éditions Lite de la plupart de mes ens dans l’UL.
Q
Il y a-t-il un genre de films, de romans, d’univers imaginaires que tu apprécies ?
R
Visuellement, j’aime beaucoup le cinéma Noir. La science-fiction peut être géniale ou vraiment nulle, mais la meilleure provoque une contemplation existentielle dont nous avons tous besoin. Mon film préféré de tous les temps est toujours Stalker d’Andrei Tarkovsky. En littérature, Beat et existentialisme. Tout le monde devrait lire plus de Borroughs, Sartre et Camus.

:: UN PEU DE SON

Translate »
fire-extinguisher linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram